mercredi 5 octobre 2016

Autoritratto di Giorgio de Chirico

La Galleria nazionale d'arte moderna e contemporanea (GNAM, Viale delle Belle Arti, 131 - 00 197 Roma), l'une des belles collections d'art moderne et contemporain d'Italie, est située à la villa Borghese, sur l'une des hauteurs de Rome.
Je présenterai quelques œuvres qui y sont exposées.

Ce jour Chirico, dont une des expositions majeures fut présentée au Musée d'art moderne de Paris en 2009.

Giorgio de Chirico - Autoritratto con testa di Minerva - 1958

C'est à tort, et par défaut, qu'on présente Giorgio de Chirico comme un précurseur du surréalisme. En fait si sa peinture y est apparentée, son travail repose davantage sur une recherche "métaphysique" dans laquelle il s'interroge sur le réel et sur le sens de l'énigme que pose l'image dans son rapport au passé, que l'obsession du présent explore de manière permanente.
La période classique est pour lui récurrente, à la fois comme référence absolue et comme dérision où il se prend lui-même souvent comme objet.

Dans l'autoportrait avec la tête de Minerve, il se peint en costume du XVIIe siècle.  Cette oeuvre appartient à une période tardive considérée comme "néo-métaphysique" où sa relative solitude de peintre semble rejouer indéfiniment, avec un jeu de combinatoires, des éléments de l'histoire de la peinture, de l'art classique, tout cela inscrit dans une modernité qui fait exploser l'ensemble des références, comme si le thème de l'énigme restait, au delà de toutes les périodes et de tous les courants de peinture successifs, la seule question qui vaille d'être posée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est ici qu'on peut écrire ce qu'on veut, tags et graphes...